Coachings individuels

Le coaching individuel répond à un grand nombre de besoins, dans des contextes très différents.

La nature des objectifs poursuivis peut différer considérablement, de même que les modalités de l’accompagnement : durée des séances, nombre de séances, méthodes utilisées.

Je tiens de Gabriel Hannes, président de l’EMCC (European Monitoring and Coaching Council, plus connue sous le nom de fédération européenne de coaching) une classification qui me semble très pertinente.

Les coachings individuels peuvent rentrer dans 6 familles :

Les changements de type 1 concernent des changements de comportement ou de façons de faire qui ne remettent pas en cause le système de pensée du client. Ils pourraient être qualifiés de superficiels : rien ne change dans la nature profonde du client, seul son comportement a changé.

Exemple : un client toujours débordé, en retard dans ses actions, a mis en place des outils efficaces pour mieux gérer son temps et son activité.

Il s’agit de coachings courts, souvent 4 à 6 séances.

Les changements de type 2 concernent des changements de comportement associés à des prises de conscience et des changements de croyances. Ils touchent le client en profondeur.

Exemple : un client a pris conscience qu’il n’arrivait pas à maîtriser son temps parce qu’il ne savait pas dire non à une demande. Il a appris à dire « non », et cela lui permet maintenant de gérer son temps.

Il s’agit de coachings plus longs, souvent 10 à 12 séances.

Les coachings de guidance concernent des changements plus profonds. Ils tournent autour de la question du sens : quel métier, quel engagement, quelles valeurs, comment les (ré)concilier… Ils touchent le client en profondeur.

Il s’agit de coachings encore plus longs, 15, 20 ou 30 séances.

Les coachings de prise de décisions touchent à des choix importants, mais difficiles, avec des alternatives clairement identifiées présentant toutes pour le client des avantages et des inconvénients.

Il s’agit de coachings courts, 4 ou 5 séances en général.

Les coachings de soutien concernent des situations particulières : consolidation d’un changement de type 2 ou d’un changement radical de vie, ou accompagnement pour retrouver une sécurité intérieure perdue après un traumatisme. Particularité : il n’y a pas d’objectif de changement.

Il peut s’agir de coachings courts (quelques séances pour la consolidation d’un changement) ou plus longs (10 à 15 séances pour retrouver une sécurité après un traumatisme).

Les coachings de crise sont très spécifiques. Il s’agit de sortir d’une situation potentiellement dangereuse -conflit ouvert, menaces physiques ou violence psychique.

Le nombre de séances est variable, elles sont très rapprochées -plusieurs par semaine s’il le faut- pour arriver à un résultat rapide.